Entretien avec Struck pour MUSIC WAVES

C'est quoi du rock burné varois ?

C'est un truc pour attirer les curieux ! On n'invente absolument rien et notre but et  d'abord de se faire plaisir, de boire des bières, du sky sans trop se prendre le chou, ni se monter le bourrichon pour le faire. Et je souhaite le faire savoir ! Le rock n'est pas mort ! Je ne suis pas né de la dernière pluie non plus, j'ai toujours écouté et j'écoute toujours plein de groupes, dans des styles très différents donc, le temps joue le filtre et moi, je rends du jus sonore…
Je partage d'ailleurs toutes les semaines une sélection de 9 groupes sur ma page My Stoner & Co depuis presque 4 ans et j'aimerais bien en faire une émission de radio près de chez moi ! Je suis allé voir Radio Sainte-Baume sur Saint-Maximin mais ils s'en branlent, ils passent les mêmes niaiseries des années 80 depuis toujours... Je vais peut-être le faire chez moi, on verra bien !


Vous aimez AC/DC mais vous êtes plutôt Bon Scott ou Brian Johnson (ou Axel Rose) ?

Les trois ! Je suis fan des frères Young !!! J'ai adoré Bon, j'aime Brian, et j'étais sur le cul au stade Vélodrome il y a deux ans devant Axl ! Trois patrons !!!


Après plusieurs préliminaires (démo, EPs), vous sortez maintenant votre premier album longue durée. C'était le bon moment pour le faire ?

C'était la suite logique en effet. La rencontre avec Bruno Pradels a été déterminante. Je cherchais à enregistrer un album en jouant live dans ma cave, il nous a proposé de le faire mais nous avons vite pris la décision du piste à piste... On garde l'idée pour le prochain ? Je souhaite mettre l'auditeur dans le jus avec nous, comme s'il était invité dans ma cave pendant notre répétition hebdomadaire. Mon idée est de faire de ma cave le centre du monde POSTE 942. Petit à petit, cette idée prend corps et suinte bien. Ça "pue bon" comme on dit !


Hard rock graisseux, blues, rock sudiste, il y a un peu de tout ça dans votre breuvage. Manque-t-il quelque chose ?

Oui si on veut ! Je rajouterai Punk, Grunge, Indie Rock, Southern Metal, Heavy Blues… Les étiquettes sont sans fin, mais je veux bien toutes les assumer, ça ne me pose aucun problème…


L'album transpire une forme d'urgence, on peut ainsi penser qu'il a été réalisé très vite, à l'instinct : est-ce le cas ?

Comme je te l'ai dit plus haut, Bruno a réussi à faire sonner live un album enregistré piste à piste. On l'a enregistré en 2 mois mais nous avons été coachés 6 mois avant, on peut dire que nous étions bien préparés ! Je voulais aussi garder un morceau du premier EP, un autre du second, pour tracer une vraie trajectoire qui dépasserait tous les différents line-up de Poste 942.
Sinon, la plupart des titres tournaient déjà depuis un moment, quelques autres ont carrément été créés en studio pendant les sessions de pré-maquette ! A chaque étape, nous étions fiers du résultat, la banane aux lèvres et on se languissait de passer à l'étape suivante. Très bon signe !


D'ailleurs, commence ça vient, un titre de Poste 942 ?

Je suis guitariste et souvent, on part de mes riffs. Ensuite chacun y met sa patte, ou pas. Ensuite on joue, on copie/colle, on enregistre des pré-maquettes. On ré-écoute dans la bagnole. Là, on sait déjà si le titre va sonner, ou pas. Le potentiel d'un morceau apparaît de suite, c'est une évidence...


Deux choses (au moins) sont à mettre à votre actif : un enrobage bien rugueux et un goût prononcé pour les ambiances pesantes et moites... Avez-vous composé avec cela en tête ?

Sincèrement non. Mes nos influences en sont responsables inconsciemment c'est certain ! J'ai beaucoup écouté Alice In Chains, Pantera plus jeune…


D'où vient l'idée d'utiliser une cornemuse sur 'Whiskey’ ? Pourriez-vous refaire appel à cet instrument dans le futur ?

L'idée vient juste d'une rencontre avec Stephen lors d'une soirée "soupe de lapins" organisée par les Amis du Vin et du Cochon en Pays Varois, à Cabasse-sur-Issole ! Je ne pourrais jamais inventer ça !? Stephen a joué l'hymne écossais à la fin du repas, je suis allé lui parler, nous étions amis sur FB sans se connaître vraiment. Il est venu la semaine d'après à une répétition chez moi, on a bu quelques bières, un peu de sky, on s'est mis à jouer un titre que j'avais… ‘Whiskey’! On a vite vu que nous étions faits pour nous entendre !


Vous empruntez des passages du film "Travail d'arabe" mais pour rester dans le domaine du cinéma, "Long Play" m'évoque surtout le "Canicule" de Yves Boisset pour cette ambiance crasseuse... Etes-vous d’accord ?

Oui, la campagne offre une source inépuisable de personnages atypiques et encore un peu sauvages… Jusqu'à quand ? Les zones commerciales immenses poussent plus vite que les champignons par ici, elles détruisent le paysage comme un lance-merde... et détruit le cerveau de gens : consomme - obéis - ferme ta gueule et meurs. C'est triste hein ?
Comme film d'ambiance au Long Play, on pourrait rajouter "Les 4 saisons d'Espigoule" du même Christian Philibert, "La Horse" avec Gabin, un classique ! Faut pas venir nous faire chier quoi ! On s'occupe de nos affaires sans sentir le cul du voisin !  "L'été en pente douce" de Gérard Krawczyk ou dernièrement le magnifique film de Marie-Cheyenne Caron : "La Morsure des dieux". Mais aussi par plein de films américains comme "Cours après-moi Sheriff" et "Délivrance" avec un Burt Reynols magistral ! Un dernier pour la route : "Babe", l'histoire du petit cochon. George Miller passe de "Mad Max" à "Babe" sans soucis, c'est ça qui est bon !


On pense aussi à tout un pan du cinéma américain ancré dans les terres dégénérées des Redneck... En même temps, je trouve qu'il y a chez vous un côté "France profonde" revendiqué. Qu'en pensez-vous ?

C'est un peu mon objectif, oui. Faire du rock "terroir", un rock de "paysan", bien ancré à sa terre. Je trouve que l'environnement joue un rôle primordial dans la musique. Quand j'habitais Marseille, je jouais au lycée un grunge cradingue un peu noise... On ne joue pas pareil dans un local de répétition loué pour deux heures que dans une cave immense au fin fond de la campagne où l'heure compte pour rien.
J'aime l'idée d'un "rock des champs", sudiste certes, mais parce qu'on vient du Sud et c'est tout ! J'aime regarder les grands espaces où il n'y a rien, que la nature. Je trouve ces paysages de plus en plus rares... Cela me semble précieux du coup.
J'organise depuis bientôt 5 ans un festival dans cet ordre d'idée : le Var West Fest. Deux éditions à Cabasse-sur-Issole. RDV en juillet prochain pour tenter de mieux faire avec toujours une entrée payante à 5 euros. Et encore nos Amis du Vin et du Cochon qui nous prépareront de bons menus pour nos ventres...

A voir ici une petite vidéo de présentation :

https://www.facebook.com/CabasseTV/videos/1153941671333807/

Et la page de l'événement : https://www.facebook.com/VarWestFest83

 

La pochette tranche par rapport au canon en vigueur. Quelle est son origine ?

Je ne me suis jamais posé la question des "canons en vigueur", j'ai toujours fait mon truc dans mon coin, du mieux que je pouvais, sans chercher à plaire ou à déplaire, juste mon truc. C'est déjà bien. En revanche, j'ai une passion pour les canons, ceux qui fument après avoir tiré !
Pour "Long Play", j'avais l'idée de montrer une "maison de chasseur" suite au gros plan de fusil du premier EP, et au chasseur qui fait feu du EP². Tout cela me semble logique.
Mon ami photographe Michael Lindner a composé une photographie que je n'aurais pas pu faire tout seul. Il nous suit depuis le début et je lui fais entièrement confiance. C'est très facile de travailler avec lui car il comprend tout de suite de quoi je veux parler même si nous ne parlons pas la même langue car il est Allemand !
Pour la petite histoire, le paysan sur la pochette fait chabrot, il met du vin dans sa soupe. C'est un truc traditionnel chez nous mais je crois savoir que ça se fait ailleurs aussi…


Quels sont vos projets ?

Dans l'immédiat, nous tournons un nouveau clip le 12 novembre avec une vraie équipe de professionnels, toujours dans ma cave (Rires) ! Je me languis d'y être !
Le mardi 14 au soir, nous sommes invités à l'émission Metal Hangar à Fréjus, une émission Rock & Metal sur Radio Mosaïque FM, nous allons y jouer des titres acoustiques en live et parler un peu de nous.
Le jeudi 16 novembre, nous jouons à l'Arsenal de Toulon, devant plus de 350 militaires entre midi et deux, j'aimerais remercier Nico de l'émission Killer on the Loose de nous avoir proposé le plan et à Coralie d'avoir accepté nos conditions !
Enfin, nous préparons une édition vinyle de "Long Play" pour Noël, je viens de juste de recevoir le dessin de la future pochette, ça tue ! Merci Erick Gonzaga, un jeune tatoueur mexicain avec qui je travaille depuis 4 ans.
Enfin (bis) en janvier j'aimerai refaire des CDs car nous l'avons épuisé en à peine 4 mois !! Après une quarantaine de chroniques et autant sinon plus de diffusions radio. Jusqu'à présent, 500 exemplaires, j'en avais pour la vie des rats ! Plus maintenant.


Le groupe dégage une énergie taillée pour le live. Avez-vous du mal à trouver des dates pour jouer ?

Je n'ai ni le temps ni l'envie de continuer à tout faire tout seul !!! La recherche de concert est ce que je supporte le moins.... C'est difficile de se vendre, de négocier etc. Je n'aime pas ça. Je passe donc une annonce officielle : Nous recherchons un booker !
Encore deux trois plans ici et là et je serai à court d'événements… C'est dommage.


Qu’attendez-vous de la sortie de cet album avec le soutien d’Ellie Promo?

Je connais Elodie depuis 3 ans, j'avais entendu parler d'elle via le groupe Wizzo  que j'avais booké sur deux dates avec Poste 942 dès la sortie de leur premier album. Je suis un fan, j'ai porté souvent leur T-Shirt durant nos concerts ! J'adore leur slogan :"Rock'n roll is a dirty job, but someone has to do it!" YEAH !!!!
Le moment venu, je savais que je ferais appel à elle, elle travaille bien et j'espère qu'elle grandira avec nous dans ses petits papiers. C'est la première fois que je délègue un peu la communication vu que c'est aussi un peu mon métier ! Je voulais un effet "double-impact" pour la sortie de "Long Play", voilà qui est fait ! Et ce n'est pas fini.

Quel est votre meilleur souvenir en tant qu’artiste ?

Je dirai notre voyage en Corse, c'était vraiment trop bon de passer 4 jours tous ensemble, de partager notre quotidien, d'avoir été si bien accueilli pour ce "Festival Rock in Corsica", de se prendre vraiment pour de vraies Rock Stars (Rires) !
Le Bol d'Or du Castellet l'an dernier c'était trop bien aussi de jouer devant du monde sur la plus grande scène de la région, c'était comme un rêve !


Au contraire le pire ?

Dormir à même le sol dans un camping, suite à un concert dans les Alpes. Nous avions les tentes mais oublié les tapis de sol… Heureusement l'abus de Rhum nous avait ramolli les os !!! Lendemain matin en revanche... On s'est dit qu'on n'avait plus 20 piges et que c'était la dernière fois que l'on dormirait sous une tente !


Quelle est la question que vous aimeriez que l’on vous pose ?

Une question qu'un webzine italien (Otternative) m'a déjà posé et mais dont la traduction laisse un peu à désirer : "Je serais intéressé de connaître votre opinion sur la situation musicale en France. Pensez-vous que les groupes underground soient suffisamment soutenus?"
Ma réponse en français dans le texte, sans google trad !
"Le Rock en France a mauvaise réputation. Il vaut mieux aller ailleurs, en Belgique par exemple, en Hollande ou en Allemagne, en Croatie ! Qui ont vraiment un une culture plus Rock que par chez nous, élevés que nous sommes à la "variété française", au "rock festif" ou au mauvais "punk à chien" militant surtout pour la mèche...
La seule culture "underground" qui existe par ici, ce sont les clubs de bikers. Ils nous ont toujours soutenus et ont été présents dès le début. Mais bon, c'est à une heure de chez nous ! Toutes les salles "officielles" vivent grassement des subventions de L'Etat et invitent toujours les mêmes groupes encartés. Je n'aime pas le principe de "montrer patte blanche" Qu'ils aillent se faire foutre s'ils ne veulent pas faire jouer mon groupe. Qu'ils crèvent. Bientôt ils n'auront plus de thunes...
J'habite au cœur du Var, et quand j'ai commencé à faire des concerts, il n'y avait rien ni aucune structure prête à nous accueillir pour nous faire jouer. J'ai donc été obligé de monter mes propres Festivals pour pouvoir jouer au plus près de chez moi et fédérer mon propre public : le Free Stoner Fest au "Korigan" de Luynes tout d'abord, le Petit Var West chez moi ensuite, une édition à Tourves et une autre à La Roquebrussanne, enfin le Var West Fest, deux éditions chacune pour le moment. La dernière édition a rassemblé plus de 450 personnes sur une soirée avec 5 groupes. Merci au Maire et au comité des fêtes de Cabasse de me faire confiance ! RdV en Juillet 2018 !
Pour conclure sur le Rock  'made in France', à part les webzines et les webradios qui font un véritable travail de défrichage, la plupart des médias "officiels" papiers ou internet ne bossent qu'avec des agences de communication pro, donc les groupes qui sortent sont tous hyper produits, hyper formatés pour plaire au plus grand nombre. Quand ce n'est pas tout simplement le copinage de base qui règne comme partout...
Ce qui est à la portée de tous, c'est internet ! Tu peux facilement faire ta promo en envoyant des mails sans bouger de ta chaise ! Et c'est gratuit ! Facebook est un outil de dingue, non ? Je trouve ça magique ! J'espère tout le temps tomber sur des mecs comme toi, de vrais passionnés. C'est tout de suite plus facile. Et la plupart du temps ça fonctionne super bien !!! Le Do It Yourself a ses plus beaux jours devant lui c'est certain ! Éliminons les intermédiaires ! Le rock c'est ma maison, j'invite qui je veux, j'envoie chier qui je veux. N'est pas lambda qui veut (Rires) ! C'est un 'private joke' pour quelques connards qui me prennent de haut depuis toujours en me faisant passer par quelqu'un d'autre."


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

Merci de vous occuper des groupes comme nous, un peu lambda mais toujours prêts à foutre le feu ! Venez nous voir en concert la prochaine fois que l'on passe près de chez vous ?!


Merci à Childeric Thor pour sa contribution...


Plus d'informations sur http://poste942.bandcamp.com/

Partager

Commentaires