Entretien avec M4T’ pour Les Kröniks de l'Enklûme

https://kroniksdelenklume.wixsite.com/kroniksdelenklume/anciens-numeros

POSTE 942, ce nom ne parle sans doute pas encore à l’extérieur des frontières varoises et pourtant ça vaut le détour ! Ils sont plein d’énergie et délivre un Rock/Stoner burné qui va vous donner envie d’en reprendre une ! C’est donc avec ces « South West motherfuckers » que nous allons entretenir avec l’un des membres dans une interview sous un soleil de plomb ! Nous en profiterons pour faire un détour au Var West Fest, dont Séb est l’organisateur. Sortez vos cactus ! Ça va être piquant !

Entretien avec Séb (guitare) par M4T’

 

Salut Sèb ! Commençons par le commencement, présente-nous Poste 942 en quelques mots ?
C’est un groupe de rock que j’ai créé en 2010 chez moi à Tourves, bled perdu près de la N7 dans le Var. On répéte dans ma grande cave et après plusieurs changement de line-up, nous voici avec une équipe qui me plaît bien, de la même génération et avec une bonne attitude rock !

Je ne pense pas être le premier à te poser la question : d’où viens ce nom « Poste 942 » ? Et pourquoi ce choix ?
C’est tout simplement écrit sur ma porte de ma chaudière au pochoir, une porte que mon père avait raméné de l’armée. Après avoir passé pas mal de temps à chercher un bon nom de groupe (Aérophagia, Mort à Crédit, Maoos, Cosmic Peach Mango entre autres) il était au final sous nos yeux depuis le début.

Vous évoluez clairement dans un registre Stoner/Rock bien ficelé ! Vos riffs lourds sont juste excellents ! Pourquoi avoir choisi ce style ?
Car mon niveau à la gratte n’a guère évolué depuis mon collège ! Sans blague, avec trois accords de merde, tu peux faire un super titre bien ROCK, regarde ACDC !? Et sinon, j’ai toujours aimé les mauvais, pas les prodiges. Johnny Thunder joue défoncé avec plein de fausse notes mais.. CA SONNE ! Pareil pour Kurt Cobain et plein d’autres... L’important c’est de diffuser la bonne énergie en ayant la bonne attitude. J’aime définitivement les perdants qui un jour, se mettent en avant et foncent : « Et on s’en bat les couilles ! » Tu vois le truc ?

Quelles sont vos influences majeures ? (ou vos groupes favoris)
Sans hésiter, CLUTCH ! Ils n’inventent rien, ça sonne, pas de chichi, un frontman qui chante super bien, un gratteux qui envoie des gros riffs, que demande le peuple ? Du bon gros rock qui tâche. Après les RED FANG ont fédéré par leur clip toute une ribambelles d’aficionados en criant un truc d’un genre nouveau façon LEMMY : « Nous sommes de vieux fils de pute mais nous sommes encore vivants ! Prends ça ! » après je reste un FAN de base de toute la musique de ’90, Pearl Jam, Soundgarden, Alice in Chains, Faith No More... Je suis un enfant des années GRUNGE.

Votre dernier Ep « Extended Play² » est sorti en Juin dernier. Qu’est-ce qui le caractérise du reste de votre discographie ?
Nous n’avons fait qu’une démo et deux EP alors « discographie » c’est un bien grand mot ! Nous planchons sur l’album en ce moment même pour, on l’espère, la fin de l’année. Nos derniers titres c’est vraiment le son que j’aime. Un nouveau line-up, de nouvelles compos bien fraîches, tout est allé très vite et c’est ça que j’aime. Quand ça traîne pas. On a enregistré comme à la maison chez Gérard notre batteur (qui est maintenant à la deuxième guitare), il a crée l’ INDIELABS STUDIO voici deux ans, Nous avons été les premiers a avoir enregistré chez lui voici deux ans et nous sommes devenu des amis pour la vie ! Sur le EP², j’ai vraiment travaillé avec lui sur le mixage et c’était génial ! C’est un milieu que je ne connaissais pas du tout et maintenant j’adore ça ! Je me languis d’y retourner. T’as une idée, tu l’enregistres direct, tu écoutes, tu rajoutes un effet, un chant, une drum, de la basse et ça devient un putain de titre ! Simple, efficace. Ca va vite.

Pourquoi avoir choisi ce format court de 5 titres plutôt qu’une prod’ plus longue ?
Par manque de temps ! Notre première démo en avait 8. Ensuite en quatre jours, nous avons enregistré le EP 5 titres (mixage+master inclus !) Enfin, on voulait avoir quelque chose à proposer de NEUF pour mon petit festoch le VAR WEST FEST le samedi 9 juillet. La dead-line était pour le 15 juin. On a fait au mieux. On avait 7 titres et on a pu en faire que 3 à fond. Là, nous partons vers un 12 titres, mais on verra bien car je rêve d’un CD qu’avec des « single » qui tabassent !

Pour la sortie de l’EP, vous envisagez sans doute de promouvoir ces titres sur scène. Peux-tu nous décrire en quelques mots ce qu’est un concert de Poste 942 ?
De la bière, de la sueur, des amplis qui fument. On n’invente rien. On joue du rock’n roll !?

Nous t’avons vu récemment dans une vidéo de Cabasse TV à l’occasion d’un live report sur le Var West Fest. La vidéo semble avoir été très regardée. Raconte-nous en quelques lignes cette aventure du Var West Fest ?
Ca fait 5 ans que j’y pense au « COCHON, BIERE & ROCK’N ROLL », et j’ai dû essuyer pas mal d’échecs  avant de pouvoir le réaliser comme je l’entendais. Le VAR WEST FEST est né à CABASSE qui compte bien le faire grossir chaque année. Les gens te donnent toujours plein de conseils mais ne t’écoutent pas. Ils commencent par t’écouter quand ils te donnent des thunes. Ils doivent se dire, « on le paye, laissons-le faire » et c’est tant mieux ! Je n’ai même pas d’association rien, je suis tranquille dans mon coin avec mon petit réseau. Je pousse un levier ici, tire un bout de ficelle là...

Tu as, semble-t-il, conquis le cœur du maire de la commune de l’évènement. Comment se sont passé tes premiers pas d’organisateur ?
Depuis le début de l’aventure, je m’occupe d’organiser tous les concerts de mon groupe. J’aime préparer une affiche, inviter les groupes que j’aime bien, faire la promo etc. Mes plateaux m’ont fait rencontrer pas mal de bons groupes ce qui m’a ensuite mené à créer mon premier FREE STONER FEST au Korigan à Luyne voici 4 ans avec 6 groupes. Ensuite j’ai crée le PETIT VAR WEST dans mon village à Tourves avec 8 groupes. L’année suivante à La Roquebrussanne, deuxième édition du PETIT VAR WEST avec 5 groupes...

Comment a été reçu le projet lorsque tu l’as présenté autour de toi (Amis, groupes, communes…) ?
Il faut savoir que pour faire mon festoch à CABASSE, j’ai été directement contacté par leur comité des fêtes suite à un article dans VAR MATIN sur la deuxième édition du PETIT VAR WEST à La Roquebrussanne. C’est en faisant les choses qu’on te contacte !

Quels sont tes projets futurs pour le festival ? Souhaites-tu ne diffuser  que du Rock Stoner ou des possibilités d’ouverture à un autre genre de métal est envisageable ?
Déjà cette année, ce n’était pas seulement ROCK STONER, sur l’affiche il est écrit FESTIVAL ROCK METAL. Les Hollandais de OBESE joue plus un style SLUDGE que STONER, les INDUST c’est du pur Hardcore ! Overcharger, c’est du southern metal. Les Ghouls Stone Valley, c’est de l’Horror-metal indus et Poste 942 c’est juste du gros rock pour moi ! Rock burné varois, ça me plaît bien.

Que souhaitez-vous pour Poste 942 dans les années à venir ?
Un album qui défouraille ! Des concerts qui commencent à payer. De plus en plus de potes qui viennent nous voir. Une nouvelle gratte j’aimerais bien. Une Télécaster, j’ai toujours détesté ces guitares car je les trouve trop moches mais putain qu’est-ce que ça sonne !!!

Merci beaucoup pour cet entretien. Ce serait un véritable plaisir de vous voir jouer dans notre région et notre campagne. A bientôt les amis !
Merci à toi et bon courage avec ton zine, c’est pas une mince affaire de s’occuper de tout, je connais ça.

Partager

Commentaires