Gagnant du Tremplin Rock Trip 2e session

Posted by in Les lives tagged with concert / live On (http://www.plugandplayschool.com)

Fin du deuxième tours de rock trip, le groupe Hyperions part conquérir la scène allemande ! Comme vous n’avez pas forcément eu la chance d’assister à cette soirée nous vous avons cette fois-ci détaillé un peu plus son déroulement, histoire de vous faire vivre d’un peu plus près cette aventure….

La deuxième manches a drainée plus de public que la première. 4 groupes se présentent et il va falloir jouer serrer pour décrocher la première place ! Ce soir nous allons découvrir Marty, Spinabifida, Hyperions et Appollojizz !

Quand on arrive aux balances, la salle est clafie de guitares, l’ingé-son court partout pour respecter au mieux l’horaire d’ouverture des portes. Les batteurs s’observent mutuellement, avec l’attention des duellistes. Un seul band raflera la mise. Les groupes sont jeunes avec peu d’expérience du live, ce sont les détails qui feront la différence. Chacun tente de gérer son stress, les bassistes font les 100 pas, arpentant mentalement les structures de la playlist dans leur moindre détail. Les guitaristes se frottent les mains, s’échauffent les poignets, peaufinent les réglages de l’ampli, déploient leur pédale-board chargées de surprises ! Les chanteurs ajustent leurs pieds de micro avec une tension réciproque. Le stress est palpable, leur rêve est à portée de main.

Les portes s’ouvrent, on prend place dans le jury, le barman lance la pompe à pression et l’ingé balance un petit clin d’oeil à l’organisation qui acquiesce dans un hochement de tête des plus convaincu ! ça va commencer…

ça ouvre sur le groupe Marty, avec un chanteuse guitariste qui n’a pas froid aux yeux, un sample electro met dans l’ambiance, dès les premières seconde. La guitare banchée sur un ampli Blackstar full lampes délivre un distorsion grasse et savoureuse. Le Molotov se réchauffe, le bar s’anime et les gens commencent à taper du pied. Le son est bon, Julien, derrière la table de mix fait bien le boulot ! Leur bassiste à la pêche, il assure le spectacle et le trio déroule ses compositions en surmontant la pression des premiers lives.

Le deuxième groupe Spinabifida entre scène bien décidé lui aussi à donner le meilleur de lui-même ! Ils ont quelques problèmes techniques, une vieille guitare fait des siennes et crache par le jack un signal inquiétant. Le pédale-board du chanteur est monté sur une planche de skate, c’est peu orthodoxe, mais c’est fun ! Le guitariste chanteur me rappel clairement un certain Axl Rose dans sa jeunesse, le bandana qui soutient une chevelure issue du rock classique me laisse présager qu’on va passer un bon moment ! Le show démarre et le groupe semble divisé en deux. Autant stylistiquement que dans leur niveau. Lead guitare et  drummer se fixent dans les yeux et enchaînent les pains tel un woodstocks endiablé, pendant que basse et 2e guitare s’évertuent à livrer un set impeccable. Vu d’en face ça manque un peu de cohérence mais les compo sont vraiment sympa, avec une voix au rendez-vous ! un voyage temporel chargé d’influence américaine. Les titres respirent une culture californienne, et quelques tricks empruntées à leurs idoles, construisent un univers pertinent. L’exécution est approximative, le groupe est trop jeune, le manque de repet’ se fait sentir ce soir. Cependant on oublie par leur nom, les Spinabifida, un groupe à suivre assurément !

Les Hyperions entrent en scène, le publique est chaud. Ce band répète depuis deux ans et ce soir pour eux, c’est le tout pour le tout ! Le groupe est cohérent, composé de bons potes, ça se sent et ça paie. Tout le monde s’amuse sur scène, pas forcément avec la plus grande cohérence, mais avec sincérité. La playlist dévoile son lot de surprises sur chaque titre, les compositions sont hybrides, nappées d’un paquet d’influences. Les deux guitares occupent bien le spectre, tout en assurant correctement les voix. Le drummer cogne proprement, en phase avec son bassiste. Le chanteur, qui narre ses textes en français, est plus qu’efficace et nous montre les différentes facettes de sa voix tout au long des titres. L’assise est bonne, le groupe se détent et trouve son meilleur jeux. Sourire aux lèvres, il quitte la scène satisfait. Le jury se regarde, le band a fait forte impression.

Il reste un outsider, un dernier groupe, les Apollojizz, qui ont la responsabilité de fermer la soirée ! Le trio de pure fusion est tendu, la playlist est petite, trop petite pour être assez crédible et accéder au prix convoité… alors il va falloir improviser, bricoler pour gagner du temps et placer l’illusion d un set prêt à l’export à l’étranger. Le tout est bancal, un oppening bordélique exhibe les meilleurs armes du groupe d’entrée, slap bass à tout va sur solo de guitare qui débite. Le groupe se cherche des yeux, espérant trouver la complicité propice au bon déroulement des opérations, faire durer avec pas grand chose. Les compo arrive à la rescousse, avec un style insolite mêlant le hip hop et le métal, le funck et le rock ! Mais l’exécution n’est pas au rendez vous, les fautes se succèdent et la pression augmente. Alors, il vont aller chercher le public, stimuler les premiers rangs et improviser un final plus convainquant. Le spectacle semble trop court, l’illusion n’est pas passée. Le publique en redemande et sonne le rappel. Le groupe déconfit repart sur une impro, un freestyle rap, des plus sympathique. Mais le tout est trop décousu, le cœur du publique est gagnée mais le jury reste dubitatif.

Le débat est court, 3 des 4 groupes présents ce soir ne semblent pas prêts : stress mal géré, exécution bencale, image scénique peu fouillée, une scénographie absente de tout les sets. Même si tous les band ont vraiment une identité des plus attractive, le rodage n’est pas encore complet.

La première place est remise a Hyperions à l’unanimité du jury.

Il est cependant fort à parier que leurs adversaires constitueront le futur paysage des scènes locales, et de redoutables participants lors de la prochaine édition du tremplin Rock Trip!

Rendez vous l ‘année prochaine pour 2 nouvelles sessions du tremplin Rock Trip organisé par l’association des étudiants de Kedge BS de Marseille.

Nous y serons avec certitude ! le pacte est scellé !

Les petits liens vers les groupes de la soirée

Partager

Commentaires