Le Kintflosh festival: On y était! 13/11/2015

Mardi, veille de jour férié avait sûrement lieu la soirée hip-hop de l'année. Pour la venue de la légende The Alchemist, nous avons fait le déplacement et l'esprit hip-hop était au rendez-vous. On vous raconte ça !

Ce qu'on aime dans les soirées de les programmations hip-hop c'est que peu importe les gros noms de la soirée, on n'oublie pas les locaux.
Mardi soir, ils étaient nombreux et on a  apprécié les voir se passer le mic' avec la bonne humeur.  Ce festival était l'occasion de mélanger les genres et ne voir que des artistes motivés à partager leur prestation avec le public.

Dès notre arrivée sur les lieux du concert nous avons eu le droit à un slogan qu'on commence à bien connaitre. Le groupe aixois La Connaixion nous accueille avec leur "Nike sa mère si ça merde" et c'est ça aussi qu'on aime. Très vite, on sent qu'on est face à des habitués de la scène et pour les bonnes raisons. Les Mc courent dans tous les sens et partagent une réelle énergie. Leur show est bien rodé, le stade de la scène ouverte est loin derrière alors on salue la prestation de ces jeunes qui poussent fort sur les réseaux sociaux.

Un peu plus tard, on s'est mis en face du live du groupe sudiste "Tous Salopards". Comment résumer la prestation sans dire que c'est le flow local? Les accents ne sont pas abandonnés derrière le micro et je ne sais pas si ils ont un titre qui ne parle ni de pastis ni de notre ville. Je pense qu'on peut le dire que l'on a 8 fadas sur scène qui donnent tout ce qu'ils ont et ça n'a laissé personne indifférent dans la salle.  On tenait à parler d'un morceau qui nous a vraiment bluffé. "Début de milieu de fin de journée" C'est le titre qu'ils nous ont donné. Le titre est un story tealing au cours duquel chacun des rappeurs incarne un personnage et raconte une partie d'une histoire qui pend fin en même temps que le tour de scène .

Ensuite, la performance de S.Pri ne nous a pas laissé de marbre. Le passage du rappeur et de ses deux acolytes se place sous le signe de la brutalité avec des instrumentales proches de la trappe. Au milieu de son concert, le rappeur joue avec le succès du disque d'or de Nekfeu sur lequel il pose et fait chanter "Ma dope" au public: La réaction est immédiate. Dès la fin du titre, il enchaîne les morceaux et le public passe les refrains les bras en l'air.
Le rappeur offre une petite interlude avec une instrumentale empruntée à Damian Marley, il s'octroie tranquillement la pause reggae de la soirée. Pour finir son intervention en beauté, le français enflamme une dernière fois le public avec une reprise de "All Day" de Kanye West. Une instrumentale signée Theophilius London, Allan Kingdom et Paul Mc Cartney: rien que ça. Autant vous dire que le concert s'est finit par un "All Day Nigger" crié en coeur par le rappeur et son public.

La soirée se poursuit avec la venue du MC parisien Eff Gee. Le rappeur de l'Entourage présentait son dernier EP à un public marseillais dur à convaincre. Si je devais retenir quelque chose de sa prestation c'est à quel point le public peut être difficile à gérer. Son dernier EP, je vous conseille avant tout de l'écouter. Eff Gee est venu accompagné de Jekhyl et son frère Deen Burbigo. Face à l'arrivée de Deen et toute sa motivation, nous nous sommes trouvé avec un public qui ne participait pas à l'échange proposé. En toute franchise, lorsqu'on voit l'enthousiasme dans les commentaires sur les événements facebook du rappeur on peut se dire que c'est dommage de voir aussi peu d'entrain de la part des marseillais.

Pour terminer la soirée, nous avons eu le droit à la venue du groupe américain Gangrene! Composé de Oh No et du mythique The Alchemist, le duo est avant tout un duo de rappeur. Le dj du groupe introduit les deux producteurs/rappeurs avec une petite séance de révision des classiques. Je placerai la mention spéciale au morceau "Full clip" du groupe Gangstarr.
Pour l'occasion, l'équipe était un pur cru West Coast, et je pense que le public a prit une leçon de maîtrise à l'américaine. L'expérience était sympathique de voir des dj passer devant leurs platines pour balancer des textes sans pression. Comme dirait Akhenaton c'était "dans la plus pure tradition du hip-hop". Le public aussi avait bien changé et la moyenne bien augmentée.
C'est bien à la mode old school qu'on a terminé la soirée!

La Stud - La web radio étudiante -

 

Partager

Commentaires