Chronique 2 de Dreamaphone - Nouvelle Vague

Stop ! Arrêtez d'aller chercher trop loin car Olaby est tout près de chez vous ! Après quelques expériences dans plusieurs groupes, cette Antiboise tente l'aventure en solo et le résultat est pour le moins scotchant: une détermination à la Stevie Nicks, une ambiance onirique qui rappelle parfois l'époque "Vespertine" de Björk et de fortes influences liturgiques et celtiques dont on peut déceler des traces de Lisa Gerrard ou Loreena McKennitt jusque dans son accent, le tout sur fond de pop électronique auto-produite par ses soins. 5 titres sur ce CD mais quelques-uns de plus sur son compte Soundcloud. Sa 1ère partie de Yael Naim ou Elysian Fields lors de leurs passages dans la région a aussi permis de découvrir son aisance sur scène, une assurance vocale bien plus évidente et un univers musical encore plus vaste. Un talent brut à suivre absolument !

Christophe Mathieu

Partager

Commentaires