LM - Une pincée de Funk et... Rock On'...

Chronique de l'album "Come to the station" (2014)
parue initialement le 15/07/2014 (Soun Music)

Un LM Grand Cru c'est évident et ce dès la première dégustation. Un feeling véritable pour ce rock qu'on sent venir à la fois des sixties et de toutes les vagues successives des 3 décennies suivantes sans oublier d'y ajouter une pincée de funk, et adoucissant l'ensemble d'arrangements pop sympathiques. Ca s'écoute fort, ça donne la banane et la pèche à la fois (déjà 2 fruits frais dans ma journée, encore 3 et je suis au top santé) !

Du rock certes mais pas que. LM sait mélanger les genres et l'a prouvé dès son The better way datant de 2011. Le groupe explore aussi la Pop avec le titre éponyme de l'album, sonnant un brin De Palmas quand même (avec ici, et ce n'est pas difficile, un accent anglais bien meilleur !). D'ailleurs, c'est peut -être mon seul léger bémol, la prod globale de ce Come to the station sonne pur Pop. Basses et batteries manquent un brin de gras et de lourdeur.  Et pourtant la section rythmique envoie du lourd ! Mais c'est une impression personnelle, aucunement un jugement de valeur.

"Dunker song" possède un rythme à tendance Funk, qui fera bouger les foules lors des prestations scéniques. Peut-être le morceau le plus efficace en radio avec cette voix quasi monocorde, presque slamée sur les couplets... Plus tôt, l'ouverture avec ce "Come-on" vif, précis et efficace avait ouvert l'opus d'un larsen et d'un riff de batterie rappelant le "Myéline" du groupe the Nerves (anciennement sous licence libre...). Un titre tour à tour feutré, dynamique et magistral. 

"Back Off them away" est du LM pur et dur. Un morceau qui reste en tête sans être entêtant et qui me rappelle personnellement les Who (époque "my Generation"). En fait LM se faufile entre les styles et montre un savoir-faire indéniable dans chacun d'entre eux. "The Breaking down"/"Breakdown" en sont de parfaits exemples avec des riffs déclinés et glissants d'un sous-genre à l'autre sans que l'on le perçoive vraiment. Ces deux titres fonctionnent d'ailleurs en diptyque (voulu ou pas ?).

Enfin, une bien belle ballade acoustique au service d'une ligne vocale fraiche et entonnée avec vigueur pour clore cet album un peu court avec le pas si simpliste que ça "Understanding".

Un opus parfaitement en place ou chaque membre s'exprime tantôt en soutien du collectif, tantôt en courtes mais intenses performances individuelles. Un album que je recommande vivement malgré ce son sans doute un peu trop limpide. Mais qu'importe, les morceaux sont excellents et ont un potentiel scénique et radiophonique évident... Belle production.

plus d'infos et autres productions de LM

Partager

Commentaires